Avalon Académie


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -35%
Volant Thrustmaster T150 RS pour Pc, Ps3 et Ps4
Voir le deal
129.99 €

 

 Poètes et écrivains...

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Lavender

Eve Lavender

Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 28/06/2008

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Études: Secondaire/Collège
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeLun 20 Juil - 10:30

Enfin, quelqu'un m'avait proposé de faire un sorte de mémorium aux artistes du forum. Ici donc se retrouveront les récits des écrivains, des simples commentaires, des poèmes en tout genre. Faite nous découvrir des livres littéraires que vous avez aimé ou détesté.

Je commence la valse avec un livre que j'ai abandonné [c'est moi qui l'a écrit] à cause de mes études semi-catastrophiques de cette année, bonne lecture.


Chapitre 1; Les funérailles

11 octobre 2008;

On se sent toujours vide, quand un proche ou un ami décide de mourir en se suicidant, j’étais une de ces personnes, vide comme une coquille, secouée comme un naufragé dans une mer déchaînée. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi, toi, ma mère, tu avais décidé de te tuer, t’était ma meilleure confidente, une amie qui me comprenait et me consolait quand j’arrivais en larmes en revenant de l’école. Pourquoi as-tu fait cela maman? Tu me disais toujours avec un sourire magnifique que dans ton travail ça allait bien, qu’il n’ y avait pas de soucis à se faire que tout allait pour le mieux et puis soudain tu te décide de me faire cela quand l’automne venait à peine de s’installer. C’était ma saison préférée, fallait que tu t’en ailles. Sous un ciel d’un bleu pur éclairés de quelques nuages blanc. Nous étions réunis tes connaissances et ta famille autour de ta nouvelle demeure pour l’au-delà. Nous étions samedi, soit le 11 octobre 2008. J’étais dans la première rangée de personnes, assise sur une chaise parmi les autres membres de la famille. En regardant aux alentours, certains manquaient à l’ appel. Comme je m’y attendais mon père n’était pas là pour assister à ton enterrement de toute façon nous existions pas pour lui.. Et pour ce qui était de moi, on ne pouvait sûrement pas me manquer avec ma robe noire en dentelle. Mon nom est Ève Laroche, j’ai 15 ans, j’ai une belle chevelure d’un roux clair jusqu’à ma taille et aux yeux bleu comme les tiens maman. Je mesure 5 pieds et 2 pouces et je suis en 4e secondaire à l’école des Saintes. J’observa ta pierre tombale, ton nom était gravé en or sur une pierre de granit blanche devant un grand chêne qui perdait ses feuilles aux milles et une couleurs; Elle était une mère dévouée et aimée de tous, paix à son âme, Hélène Deschamps, 1961-2008. Des larmes virent me piquer les yeux, je les ai essuyé avec le revers de ma main droite. Car tu me disais souvent qu’il faut être fort mais en ce-moment, je me sens anéantie malgré tout, je sentis de nouveau que mes yeux qui s’embrouillèrent. Le vieux curé Lacroix était habillé en soutane blanche et récita Notre père qui est au cieux. Tout le monde fredonnèrent la prière, mais je ne fis que remuer mes lèvres sèches, oubliant presque que j’assistais à ton dernier salut. Pardonne-moi, maman mais je n’aie pas la force de continuer, aussi j’ai tant besoin de toi, mais je sais que les morts ne reviennent jamais d’outre-tombe. Ne pouvant plus retenir mes larmes je fondis en pleurs à mon tour pendant quelques minutes et murmurais-je faiblement le mot amen lorsque la prière pris fin. Après quelques mots de Lacroix, tout le monde s’enlaçaient, pleuraient devant ta tombe ou partaient tranquillement vers la grille noire du cimetière qui se trouvait près de l’endroit où tu te reposait pour ta éternelle vie après la mort. Je fis comme eux et je me dirigeais vers la sortie de ce lieu les larmes encore au yeux, le pas lent en m'étouffant presque dans mes sanglots.

À peine eus-je franchi la porte menant au parking de l’église, que je courus en traversant le stationnement remplie de quelques voitures dont celle de grand-mère. Je me suis fait klaxonner plusieurs fois par des personnes qui voulurent sortir mais vu qu’ils reculaient et m’aperçurent. L’un d’eux un homme grassouillet me cria par la fenêtre de sa voiture, une BMW noire, que je devrais au moins faire attention, si je veux pas finir dans la même tombe que ma mère. Il devait sûrement pas savoir de quoi, elle était morte. Après l’ avoir traversé, je courus en prenant le trottoir qui partait vers la gauche et je courus encore et encore jusqu’à m’épuiser. Arrivée près de la boulangerie Baroch, je m’appuyais avec ma main droite sur la paroi de bois peint en blanc, en reprenant mon souffle pendant quelques minutes. Dans l’air ça sentait le pain frais. Je marchais de quelques pas, me plaça devant la porte, l’ouvrit et entra. Un carillon résonnait, annonçant ma venue...

_____________
Paint & Friendship.

I belong to a world.
Both separied to a king & his queens.
I'm living here.
I wonder if it's the Paradis ?
With all these colors...
you're becoming my world.
Revenir en haut Aller en bas
Maxim Kyoshiro
L'ange critiquant la noirceur.
Maxim Kyoshiro

Nombre de messages : 140
Age : 27
Localisation : À Avalon ou dans les rues... Qu'est-ce qu'ça peut te f'ire ?
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Age: 17 ans...
Études: Lycée
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeMar 21 Juil - 14:26

C'est une auto-biographie ?

Car, c'est... on dirait que c'est réel, les sentiments de désespoir et tout. tu t'es renseigner pour pouvoir tout écrire cela ? J'veux lire la suite ^^

_____________

Alone on this roof.
I may cry some tears.
The rains of my love.
Don\'t you see I\'m lost ?
I need you now...
Poètes et écrivains... Sign0111
«La vie, c\'est comme une boîte de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber.» (Forest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lavender

Eve Lavender

Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 28/06/2008

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Études: Secondaire/Collège
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeMar 21 Juil - 19:55

*** Pour les infos; Disons que je suis allé au pif, en me réferrant au besoin quatre mois plus tard avec l'aide deux émissions spéciales à canal vie qui abordait ce sujet. Ce n'est pas une histoire réelle bien que certains de mes passages de vie privé ainsi que mes amis y figurent sous des personnages fictifs. Coeurs sensible s'abstenir et puis c'est juste ça que je voudrais mettre sur le site. Je suis contente que ça plaise à quelqu'un. Sur ce la suite;

La pièce était invitante avec ses murs de couleur beige. Ses présentoirs vitrées de couleur bourgognes, un bonhomme aux cheveux noirs grisonnants et bouclés était derrière les comptoirs de présentation. Gabriel Baroch, était un des grands amis de maman, il est studieux, aimable et très bavard, malgré sa petite taille. La peau mate, la quarantaine. Ses petits yeux noirs étaient d’une vivacité étonnante. En me voyant entrer, il me fit un sourire chaleureux, j’essayais tant bien que mal de lui renvoyer un sourire mais sans grand succès. Je tordais nerveusement mes mains ensemble et fuyais son regard vif tout en marchant dans la boutique. –Tu ne vas pas bien Ève, tu étais à l’enterrement ce matin ? Je tourna ma tête vers lui et le regarda droit dans les yeux. D’une voix étreinte d’émotion je répondis; -Oui, celui de ma… mes mots s’enferment douloureusement en moi. –Je comprends Ève, moi aussi je dois le surmonter… je ne l’aurais jamais cru, s’ils ne m’avaient pas appeler… mes plus sincères condoléances, petite. –Je voudrais… savoir pourquoi vous n’êtes pas venu ? Il me regardait tristement, secoua sa tête et me répondit avec une voix défaite; - Tu sais, il y a des moments où on voudrait être là, près de cette personne mais que cela vous fait tellement mal de savoir qu’elle est parti loin de vous que vous souffrez à l’intérieur de vous. Et c’est pour cette raison, petite que je ne suis pas allé voir ta mère une dernière fois. Je lui accorda un dernier regard chargé de peine et pris la direction de la sortie.

Le carillon résonnait une deuxième fois et puis j’étais dehors. Une bourrasque m’ avait accueillit dès que j’avais sortit mes pieds dehors. Je ne comprenais pas… quelque chose clochait, c’était sans doute un affreux cauchemar. Je courus encore sur les trottoirs, avalant difficilement ma salive. Le cœur battant, les jambes épuisés, elles n’étaient plus capable de surporter mon poids, les volants de ma robe virevoltant sur mes jambes minces. Ensuite il y avait eu un noir, soudainement. Je ne voulais pas croire, non ce n’était qu’un mensonge… tu devais sûrement m’attendre à la maison…ton visage serein ton corps étendu sur le canapé m’est revenu à l’esprit puis mon pied a heurté quelque chose…Je suis m’écroulé par-terre, m’écorchant mes mains et mes jambes. J’avais entendu un bruit sourd près de moi comme si quelqu’un a laissé échappé un sac de papier métro sur le pavé sec, puis des pas et cette personne avait crié mon nom. Des mains douces m’ont secoué mes épaules en disant mon nom d’une voix douce, j’ai enfin daigné relever la tête. Un jeune garçon de mon âge était agenouillé devant moi. La peau mate, une frimousse belle et envoûtante digne d’un ténébreux. Des yeux noirs comme la nuit, des cheveux coupés en dégradé de couleur aussi sombre jusqu’à ces épaules recouvertes d’un mince gilet de fourrure synthétique. Mathieu… le fils de Gabriel. Son assistant et un ami à moi de très longue date. Je crois même qu’on se connaît depuis qu’on est bébé. Un air intrigué sur sa frimousse, il répéta encore mon nom et me demanda;

- Vais-tu bien Ève… réponds moi.

Je ne le regardais, ne pouvant pas dire un mot. Larmes aux yeux, sourire pincé et les joues qui commençaient à rougir. J’allais me blottir contre son épaule… je répondis enfin comme un enfant qui rechigne de savoir que son jouet a été volé;

- Je veux voir ma mère, Mathieu.

Pour toute réponse, il me caressa mes cheveux roux d’un geste tendre et de l’autre me frottait le dos pour me rassurer. Sûrement qu’il était très embarrassé, par mon comportement. Nous avions toujours été là l’un pour l’autre, on se chicanait, on se voyait plus puis on reprenait tout à zéro en se traitant d’imbéciles. Mes sauts d’humeur lui faisaient toujours défaut et étant maladroit avec les filles cela ne l’aidait pas. Pendant ce temps perdu dans les bras de mon ami, je revoyais ton visage, tes lèvres rouges et fines entrouvertes, tes yeux bleus ternes dénudés de vie, la pâleur de ton corps… un flacon non des flacons de médicaments sur la table basse du salon…

_____________
Paint & Friendship.

I belong to a world.
Both separied to a king & his queens.
I'm living here.
I wonder if it's the Paradis ?
With all these colors...
you're becoming my world.
Revenir en haut Aller en bas
Maxim Kyoshiro
L'ange critiquant la noirceur.
Maxim Kyoshiro

Nombre de messages : 140
Age : 27
Localisation : À Avalon ou dans les rues... Qu'est-ce qu'ça peut te f'ire ?
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Age: 17 ans...
Études: Lycée
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeMer 22 Juil - 20:54

Tout simplement sublime, enfin de mon point de vue ^^

Je lis en ce moment, Le royaume d'Outrebrume dès que j'aurais fini le livre, je vous en dirais un court résumé ainsi que mon appréciation.

_____________

Alone on this roof.
I may cry some tears.
The rains of my love.
Don\'t you see I\'m lost ?
I need you now...
Poètes et écrivains... Sign0111
«La vie, c\'est comme une boîte de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber.» (Forest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
Selen Kingsleer
Direction/Admin
Selen Kingsleer

Nombre de messages : 289
Age : 27
Localisation : dans mes souliers ^^'
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Études: /
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeMer 22 Juil - 22:55

Il était une fois, l'histoire d'une fillette qui avait pas de bras, un jour elle et sa maman rentrèrent dans une chocolatrie. Sa mère trouvant le chocolatier de son goût discutait (flirtait) avec tandis que la petite fille regardait les vitrines.

- Maman, je peux avoir du chocolat.

Sa mère lui répond qu'elle était occupée et qu'elle devra attendre cinq minutes. La fillette attendit donc les cinq minutes. Elle se réessaya;

- Maman, je peux avoir du chocolat.

La dame répliqua;

- Tu vois pas que je parle ? Attends encore cinq autre minutes.

La fillette bougonna dans son coin, en attendant encore. Les minutes s'écroulèrent puis la demoiselle refit une autre tentative. Sa mère exapepérée lui dit d'en prendre. C'est alors que la fillette s'exclama;

- Mais c'est que Maman, j'ai pas de bras.

Sur ce sa mère répondit méchanment;

- Pas de bras alors pas de chocolat.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
http://avalon-academie.forumsactifs.net
Maxim Kyoshiro
L'ange critiquant la noirceur.
Maxim Kyoshiro

Nombre de messages : 140
Age : 27
Localisation : À Avalon ou dans les rues... Qu'est-ce qu'ça peut te f'ire ?
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Age: 17 ans...
Études: Lycée
Relations/Rpg:

Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeVen 7 Aoû - 21:11

Le royaume d'outrebrume tome 1 ; Oursin des étoiles de Magaret I. McAllister apparu aux éditions de Gallimard Jeunesse et de folio junior.

Type; fantasie, animaux. Chevalerie.

Public; 10 ans et plus

Résumé du début;

Le royaume d'outrebrume se situe sur une île entouré par l'océan et protégé par des brumes. Une fois ces dernières franchies, on ne peut revenir par la voie maritime, donc l'ile recoit très peu de visiteurs. Cependant, un bâteau accosta et notre histoire commence dans les bois d'anémones. Il y a une rumeur qui circule sur l'îlot comme quoi à chaque nuit d'étoiles filantes, un événement important se produit et la nuit auquel le bâteau avait livré sa cargaison était justement pendant l'une de ses nuits mystérieuses. Tombant au milieu des nuages un paquet de fourrure atterit sur les rivages de la plage, un capitaîne prénommé Crispin et un vieux prêtre du nom de Sapin trouva un bébé à la fourrure aussi clair que le sable. Il s'appelera Oursin. Le jeune écureuil coulera des jours heureux jusqu'à ce que le prince héritier du royaume; Culbute se fait assasiné sauvagement. Tout les indices pointent alors sur Crispin, l'idole d'Oursin. Ce dernier fut banni tandis que l'orphelin sera pris en charge comme page par l'un des capitaines; la loutre Pastor.

Mon appréciation du roman; Je l'ai adoré et je me lance à la suite du deuxième. 10/10

Raisons; Complexe dans ses émotions, les descriptions sont très belles bien que la traduction française a quelques ''bugs'' (ex; ils coururent, vers le champ, remplit). On ne suit pas seulement le jeune page mais aussi les mouvements des capitaines, les discussions du roi envers les capitaînes et j'en passe. L'écriture est fluide et les mots sont faciles et diversifiés. Le rythme de l'histoire est bien cadencé.

_____________

Alone on this roof.
I may cry some tears.
The rains of my love.
Don\'t you see I\'m lost ?
I need you now...
Poètes et écrivains... Sign0111
«La vie, c\'est comme une boîte de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber.» (Forest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeMar 18 Aoû - 13:31

Anne Rice ''The green river killer''

Style; autobiographique, psychologie humaine, enquête policière.

Un bouquin racontant l'état psychologique du tueur de la green river. Les derniers moments de ses victimes, tout en suivant l'enquête des policiers sur ces meurtres sordides dans les journaux, les découvertes des corps dans leurs ordres respectifs. Je déconseille ce roman aux coeurs sensibles et à ceux auquels les récits policiers ne les passione pas.

Appréciation; 9/10, à certains moments on en est dérouté par tant d'horribles crimes gratuits, mais l'écriture est fluide et bien traduit respectant la chronologie des faits dans ses moindres détails.

The Lovely Bones d'Alice Sebold (titre traduit; La nostalgie de l'ange éditions FRANCE LOISIRS)

Une jeune adolescente (Susie Salmon) de 14 ans est sauvagement tuée par l'un de ses voisins. Mais son histoire ne s'arrête pas là. Dans son propre ciel crée par ses désirs, elle peut voir tout ce qui se passe sur terre. Susie observe les conséquences de sa mort sur sa famille et ses proches qui s'entredéchirent à comprendre. Entre le chagrin et la haine, la jeune fille devrait apprendre à lâcher sa vie terrestre...

Ps; Peter Jackson a réalisé un film sur cette histoire qui devra prendre l'affiche d'ici le mois de décembre en salle.

Mon appréciation; 10/10. On rentre dans un univers maussade, imaginatif... suivant les sentiments de Suzie et de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitimeDim 27 Sep - 15:25

Je lis en ce moment, La trilogie du Phénix de Bernard Simonay. Phénix

Style; Fantastique.

Au dessus de 700 pages. Je suis rendu à la 225 page.

L'endos/Résumé :

Dorian et Solyane, frère et sœur jumeaux, vivent une jeunesse dorée entre les murs de la cité de Syrdahar, oasis survivant depuis des temps immémoriaux au milieu des Terres Bleues, un désert infranchissable où règnent la mort et la désolation. Jusqu'au jour où leur don de prémonition leur annonce la destruction imminente de la cité. Alors contraints de fuir, les deux enfants vont devoir traverser les Terres Bleues, première étape sur le chemin de la formidable aventure qui les attend. D'épreuves en sacrifices, leur quête les conduira aux quatre coins du monde à la rencontre de chevaliers et de prêtres énigmatiques. Mais surtout, ils devront combattre l'effroyable malédiction qui pèse sur eux, cet amour interdit qui les enchaîne irrémédiablement l'un à l'autre.

Je dirais mon appréciation plus tard.

Édit; Mon appréciation est de 8 sur 10. Bien que je sois une lectrice qui aime les bouquins assez épais, je me suis rendu dans les environs des 400 pages puis je l'aie abbandonné. Les descriptions sont belles, respectant avec soin un monde tiré sur le notre, bien que les héros principals sont attachants ainsi que ceux qui les entourent. J'ai commencé à me tanner, je trouvais que l'histoire n'allait pas assez vite on qu'on piétinais de temps en temps sur deux ou trois chapitres. Je le recommande à ceux qui ont du temps devant eux, qui aiment les styles fantastiques et les trucs de chevalerie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Poètes et écrivains... Empty
MessageSujet: Re: Poètes et écrivains...   Poètes et écrivains... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Poètes et écrivains...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon Académie :: Flood ! :: Entre nous :: Vos Lectures-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser